La vie dans les marges

La vie dans les marges est un carnet de recherche qui fait suite à une thèse en histoire soutenue en juin 2010 à la MMSH à Aix en Provence. Cette thèse portait sur la mise en événement et la rationalisation des récits du déluge présents dans les traditions païennes, stoïciennes mais aussi chrétiennes, gnostiques et rabbiniques. La perspective de cette thèse, qui vient d’être publiée aux éditions du Cerf (février 2015), est de faire dialoguer les textes anciens avec des problématiques présentes dans les sciences sociales et humaines.

La vie dans les marges signifie que ma recherche académique ne situe pas en “amont du texte” (critique textuelle ou édition de manuscrits) mais “en marge”, c’est à dire en aval du texte : comment des communautés d’hommes s’emparent de certains textes pour, “dans les marges”, écrire leur propre interprétation qui devient ensuite une tradition. C’est dans cette même perspective que je commence une recherche sur le livre de Ruth et ses traditions juives et chrétiennes.